Etude sur Les aspects socio-économiques de la pêche artisanale

La journée de l’Atelier de l’Analyse Systémique de Durabilité Prospective au sein du Parc National d’Al Hoceima qui a eu lieu au Port de Cala IRIS le 06/02/2010 a été organisée par l’Association AGIR de Gestion Intégrée des Ressources en collaboration avec l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature, avec la coopération du Haut Commissariat aux Eaux et Forets et à la Lutte Contre la Désertification (HCEFLCD), dans le cadre du projet  » Etude sur Les aspects socio-économiques de la pêche artisanale dans le Parc National d’Al Hoceima et dans la zone de Cap de l’Eau en face de la zone marine protégée des îles Chaffarines », financé par l’Organisme Autonome des Parcs Nationaux (OAPN) de l’Espagne.

L’Atelier a été réalisé pour permettre :

  • la restitution des données collectées par les propres pêcheurs des différents ports et points de débarquement au sein de la Zone Marine du PNAH (« ZMPNAH »), en utilisant une adaptation de la Méthode Active de Recherche et de Planification Participative (MARP),
  • l’analyse de ces donnèes sur la base de « l’Analyse Systémique de Durabilité Prospective » (ASDP) mise au point par le Plan Bleu.

L’objectif de ce projet est d’améliorer la gestion de la Zone marine du Parc National d’Al Hoceima,en ce qui concerne les composantes suivantes :

  • Conservation des ressources naturelles de la partie marine du PNAH
  • Révision et mise à jour du zonage de la partie marine du PNAH
  • Renforcement des capacités de l’administration et de la population locale du PNAH en matière de planification et l’exercice de la pêche artisanale en relation avec une aire protégée.

L’Atelier a opté pour une participation des différents partenaires, pêcheurs, Administration du Parc, Délégation de la Pêche Maritime à Al Hoceima, mais aussi un expert de la FAO dans le programme Artfimed, qui effectue un travail avec les pêcheurs de Dikky prés de Tanger.

Les résultats issues des enquêtes de notre étude ont été présentés, discutés puis évalués suivant une méthodologie qui se base sur l’Analyse des indicateurs tout azimut par rapport aux aspects de durabilité socio-économique et écologiques. Il importe de souligner que cette méthodologie doit être appropriée par les propres pêcheurs et sur la base de leurs connaissances, leur expertise et leur implication sur le terrain, permettre l’élaboration d’un plan d’action prioritaire qui pourra à moyen terme assurer l’autopromotion locale au niveau de la Zone Marine Protégée du Parc Nationale d’Al Hoceima.

 

RAPPORT DE L’ ATELIER D’ANALYSE PROSPECTIVE PARTICIPATIVE A RAS ALMA

Voir le rapport Complet

%d blogueurs aiment cette page :