Grande prestation des Leaders WPs du projet ODYSSEA devant la Commission Européenne du Agence exécutive pour la recherche (REA)

février 15, 2019 Commentaires fermés

Nibani presentation

 Le 13 Février à Bruxelles , l’état d’avancement du projet ODYSSEA « OPERATING A NETWORK OF INTEGRATED OBSERVATORY SYSTEMS IN THE MEDITERRANEAN SEA » a été présenté durant toute la journée devant la Commission Européenne , les différents Work-packages Leaders ont pu présenter chacun à son tour l’évolution du projet . AGIR a été élue pour présenter l’état d’avancement de l’Observatoire ODYSSEA d’AL Hoceima comme cas d’étude représentatif des 9 Observatoires au niveau de la Meditérrannée

Le Professeur Georgios du DUTH a pu démontrer la pertinence de ce projet vis à vis du La plate-forme qui est entrain de recueillir ses données à partir des nombreuses bases de données gérées par les agences, les autorités publiques et les institutions des pays méditerranéens membres et non membres de l’UE, en intégrant les installations et réseaux d’observation de la Terre existants en mer Méditerranée, en s’appuyant sur des initiatives clés telles que Copernicus, GEOSS, GOOS, EMODNet, ESFRI, Lifewatch, Med-OBIS, GBIF, AquaMaps, Marine IBA e-atlas, MAPAMED et autres liens maritimes et maritimes.

odyssea

Grâce à l’approche centrée sur l’utilisateur final d’ODYSSEA, dans laquelle les différents groupes d’utilisateurs finaux et les parties prenantes, internes et externes au Consortium, sont impliqués  dans la conception, le développement et le fonctionnement de la plate-forme, y compris l’identification des indicateurs au niveau de la base pour combler les lacunes dans la collecte des données in-situ

AGIR a pour sa part fait une belle prestation dans son rôle dans ce projet de la mise en oeuvre de l’évaluation des écosystèmes et santé des espèces et ce à travers la nouvelle technologie adaptée aux besoin des services locaux basés sur des indicateurs développés in-situ ; D’autre part les différents autres partenaires de la recherche et créateurs de modèles tel les ; Deltares (Setting up and operating platforms and observatories)  Netherland ; 

Bateau pneumatiqueAlseamar (Glider technology) . France  ; Blue Lobster IT Ltd (Platform integration & data fusion; Dissemination & communication)  UK ; Develogic (Developing information services; Data integration & fusion) Germany ;  Collecte et Localisation par Satellite (Developing and operating ODYSSEA platform) France ; Thales Group (Developing fusion & forecasting algorithms and decision processes) France  ; Hidromod (Designing, setting up and operating ODYSSEA platform and observatories)  Portugal ; UNEP Regional Activity Centre for Specially Protected Areas (Marine biodiversity;  Capacity building; Link with policy makers and end-users) Tunisie ; et Policy Maker (WCMC) UNEP World Conservation Monitoring Centre (Marine biodiversity; Capacity building; Link with policy makers and end-users) UK

 

L’ACCOBAMS , le Département de la Pêche Maritime & AGIR, collaborent pour la mise en place et l’opérationnalisation de deux projets pilotes de Pesca-tourisme et de Whale-watching ,

février 10, 2019 Commentaires fermés

Fish Pesca Tourism - copie

Le Secrétariat de l’Accord sur la Conservation des Cétacés de la Mer Noire, de la Méditerranée et de la zone Atlantique adjacente, le Département de la Pêche Maritime & L’Association de Gestion Intégrée des Ressources, collaborent pour la mise en place et assurer l’opérationnalisation de deux projets pilotes de Pesca-tourisme et de Whale-watching , en liaison avec les autorités nationales et les professionnels identifiés  aux ports de Medieq et Al hoceima (Novembre 2018).

les Secrétariats de l’ACCOBAMS et de la CGPM coordonnent un projet financé par la Fondation MAVA , qui a pour finalité d’améliorer la conservation d’espèces marines menacées, comme les cétacés, les tortues marines, les oiseaux marins et de promouvoir les pratiques de pêche responsable en Méditerranée

Ce projet vise notamment à promouvoir le développement d’activités écotouristiques permettant de concilier conservation d’espèces marines menacées et pratique de l’activité de pêche (activités de pesca-tourisme, de découverte du milieu marin et d’observation de la faune marine suivant des principes et pratiques responsables).

L’objectif des activités prévues dans ce cadre est :

  1. D’améliorer les conditions pour le développement d’activités de pescatourisme, de découverte du milieu marin et d’observation de la faune marine selon des principes et pratiques évitant le harcèlement des individus,

GD

  1. De démontrer, par la pratique, à travers des projets pilotes, que ces activités peuvent être des activités de niche exploitables pour générer des revenus complémentaires et alternatifs pour les pêcheurs, ce qui est de nature à réduire la pression sur les ressources et les risques sur les espèces menacées.

Ces activités font suite à l’étude de faisabilité conduite en 2012/2013 sur le développement de projets pilotes de whale-watching dans des zones pré-identifiées comme favorables au Maroc, en particulier les secteurs de M’Diq et Al Hoceima.

Ces projets pilotes ont été réalisés dans des régions identifiées en concertation avec les autorités nationales, sur la côte méditerranéenne, en particulier dans les secteurs de Tanger et M’Diq.

La collaboration entre le Secrétariat de l’ACCOBAMS et le Département de la Pêche Maritime et AGIR ; a aboutit la mise en œuvre et à la réussite des deux projets pilotes , et ce en assurant la coordination avec les autorités nationales et locales concernées, les professionnels identifiés pêcheurs et professionnel du tourisme , et à la médiatisation des projets pilotes ,

voilà un nouveau volet de l’économie bleue , ou on doit promouvoir ce type d’activités au Maroc, et ce à l’instar des autres pays leaders dans ce domaine juste à l’autre rive de la Méditerranée , Espagne , France et Italie

Observatoire marin d’Al-Hoceima : la technologie au service d’une économie bleue

janvier 27, 2019 Commentaires fermés

A la Faculté des Sciences et Techniques d’Al Hoceima s’est déroulé le 24 janvier l’Atelier de lancement du projet d’Observatoire marin ODYSSEA Al Hoceima. L’évènement a été organisé par l’Association AGIR en partenariat avec le Haut-Commissariat aux Eaux et Forêts et à la Lutte Contre la Désertification (HCEFLCD), L’Institut National de Recherche Halieutique (INRH) et avec la participation d’une représentation de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima, du Secrétariat d’État chargé du Développement Durable à travers son Laboratoire National de l’Environnement et son Observatoire de l’Environnement dans la région de Tanger, la Délégation de Pêche Maritime, l’Office National des Pêches Maritimes ainsi qu’une représentation de coopératives et d’associations de pêcheurs artisans de la région.

20190124_131628

Jeudi 24 janvier, à la Faculté des Sciences et Techniques de la ville, a eu lieu l’atelier de lancement du Projet d’Observatoire marin ODYSSEA-Al Hoceima intitulé « Exploitation Technologique d’un Réseau de Systèmes d’Observatoires Intégrés Méditerranéen pour une Économie Bleue à Al Hoceima ». Grâce à ce projet financé par l’union européenne à hauteur de 8 300 000 euros, bientôt le Maroc pourra garantir l’accès à des données océanographiques, biologiques et climatologiques de haute précision recueillit au sein même de son territoire à un large spectre d’usagers et d’utilisateurs.

odyssea

L’observatoire d’Al Hoceima comptera parmi les 9 Observatoires Méditerranéens mis en place dans le cadre du projet ODYSSEA. A préciser que l’observatoire l’Al Hoceima s’alignera d’emblée sur les meilleurs standards internationaux d’équipement –estimé à 1 000 000 d’euros-, de gestion et de performance

Monitoring en temps réel de la biodiversité et des ressources

La plateforme du projet ODYSSEA basée à Al-Hoceima vise à contribuer à la concrétisation du concept d’économie bleu en fournissant les données marines méditerranéennes pertinentes et exploitables à un large spectre d’utilisateurs finaux. Exemple des étudiants et chercheurs affiliés aux diverses universités marocaines qui pourront analyser les données déclinées et articulées selon diverses thématiques scientifiques (gestion intégrées des zones côtières, modélisations des données…).

data erosionUn autre exemple est celui des utilisateurs urbanistiques concernées par la cartographie et prédictions liées aux sites littoraux les moins touchés par les phénomènes d’érosion, sans oublier les gestionnaires de la Biodiversité marine et des ressources halieutiques qui disposeront de niveaux outils afin d’optimiser la gestion innovatrice et adaptative au sein du Parc National d’Al Hoceima.

20190124_125239 (1)Dr. Slim Gana du Centre d’Activités Régionales pour les Aires Spécialement Protégées CAR/SPA  (partenaire de HCEFLCD et de l’AGIR) a à cet égard précisé qu’un programme de formation sera dispensé au profit des divers usagers d’ODYSSEA afin qu’ils se familiarisent et s’approprient l’utilisation de la plateforme.

Durabilité la pêche et optimiser l’aquaculture

 

Les données d’ODYSSEA Al-Hoceima bénéficieront aux quelques 3500 pécheurs qui s’activent dans la province. Leur permettant d’anticiper les risques d’intempérie, de diminuer les efforts de pêches pour des meilleures captures, plus de rentabilité et une pérennisation de leurs engins de pêche.

Aussi, dans un contexte de changement climatique, ce projet permettra de mieux renforcer les mécanismes d’adaptation et de réponse rapide des usagers. Les autorités portuaires auront droit à des données ponctuelles et instantanée sur la salinité et densité afin de calculer la flottabilité des navires de charge afin d’optimiser le temps d’entrée aux ports.

install 1Les opérateurs d’élevage des moules bénéficieront pour leur part des données maritimes et météorologiques pour choisir les emplacements d’installation les plus appropriés et les aider à les protéger grâce aux alertes d’approche des proliférations d’algues toxiques ou de vagues de chaleur affectant la croissance des moules. Avec les apparitions de plus en plus remarquées de méduses voire de physalies, les baigneurs auront toujours une longueur d’avance grâce au monitoring en temps réel que permet ODYSSEA.

Autant d’exemples d’utilisateurs qui pourront améliorer leurs sécurité et rendement grâce à l’accès aux données recueillies au sein de l’observatoire d’Al Hoceima par les divers dispositifs de capteurs fixes, de surface et de profondeur ainsi que d’autres mobiles préprogrammés qui rendent quasi-obsolètes les techniques classiques. Lors de cet atelier, plusieurs intervenants ont exprimé leur grand intérêt vis-à-vis du projet multidisciplinaire, et la volonté d’en faire un exemple de gestion intégrée et innovante.

S’aligner sur les meilleurs standards technologiques

20190127_133646Selon le Dr Benyounes Abdellaoui responsable du laboratoire océanographique de l’INRH à Tanger cette expérience permettrait également au Maroc de s’autonomiser plus en passant de l’utilisation de données open source de faible qualité souvent recueillie auprès de tiers vers l’utilisation de données en temps réel et de haute précision.

20190125_130400

Pour le Dr Georgios Georgios SYLAIOS Professeur à l’Université de Thrace Département de génie de l’environnement et Directeur du Laboratoire de génie écologique et de technologie:

 

Seul ce degré de précision permet de construire des modélisations précises dignes de prises de décision pour une gestion fiable!

Mallouli.pngDr. Idrissi Mallouli chef de pôle méditerranéen a l’INRH a pour sa part, proposé aux points focaux d’ODYSSEA d’élargir ses services sur toute la méditerranée.

 

Ce à quoi Mr Nibani Houssine point focal du projet ODYSSEA au Maroc  a répondu :nibani odyssea

la réussite d’Odyssea au niveau d’Al Hoceima, ouvrirait cette voie même à la face atlantique.

Selon Mme Sabah TAHARI Chef de Service d’Aménagement des Parcs et Réserves Naturelles; le projet ODYSSEA permettra au Haut-Commissariat de disposer d’un frange d’indicateurs évolutifs et en temps réel au niveau de la zone marine du Parc National d’Al Hoceima et permettrait de renforcer son role de gestionnaire des aires marines protégées selon les nouveaux standards etconventions internationales des Nations Unis ODD14 , d’AICHI 11, et de la Convention de Barcelone .

Quant au laboratoire du secrétariat d’État chargé du développement durable, ainsi que l’Observatoire de Tanger ce projet permettra au Maroc de faire le suivie de la salubrité des plages en temps réel. A noter que le projet ODYSSEA sera géré par l’Association AGIR point focal au Maroc , en partenariat avec le HCEFLCD et l’INRH.

ezzahidi hichamEnfin, Mr. Ezzahidi Hicham directeur régional des Eaux et Forêts à Al Hoceima, a émit le souhait de voir aboutir le projet ODYSSEA dans les plus brefs délais. Mr. Nibani a par ailleurs annoncé que les dispositifs et le matériel nécessaires seront installés dès le mois d’avril prochain.

Les services que peut fournir l’observatoire seront dès lors fonctionnels ! a-t-il conclu.

AGIR Participe à L’événement parallèle du SGP sur les Partenariats pour la gestion des eaux internationales à Marrakech le Mardi 6 Novembre

novembre 29, 2018 Commentaires fermés

nibani IW9th

L’événement parallèle du SGP, sur les Partenariats pour l’intensification de la gestion communautaire des eaux internationales, s’est tenu au Musée de l’eau de Marrakech le mardi 6 novembre, avec une excellente participation de AGIRL’événement était modéré par Andrew Hudson, responsable du Programme du PNUD sur la gouvernance de l’eau et des océans. Parmi les orateurs figuraient M. Sulan Chen, Conseiller du Programme des eaux internationales du SGP, M. Yingfeng Guo, Directeur de projet pour le projet de la mer Jaune du FEM du PNUD, M. Jose Padilla, Conseiller technique régional du PNUD, Mme Isabelle Vanderbeck, Directrice du portefeuille du FEM IW au PNUE, M. Houssine Nibani, Président du partenaire SGP Association pour la gestion intégrée des ressources et Mme Nicole Leoteaud, Directeur exécutif du Caribbean Natural Resources Institute (CANARI).

Badia MarrakechL’événement parallèle du SGP, sur les Partenariats pour l’intensification de la gestion communautaire des eaux internationales, s’est tenu au Musée de l’eau de Marrakech le mardi 6 novembre, avec une excellente participation. Les présentations et les discussions de l’événement parallèle démontrent que le PSC est un mécanisme efficace pour traduire les politiques cadres régionales en actions locales. Les expériences et les leçons apprises ont été partagées sur la façon dont SGP collabore avec des projets à grande échelle pour soutenir les populations et les communautés locales dans la gestion internationale des eaux.

Le Programme de microfinancements du FEM a participé à la conférence avec un stand sur le Marché de l’innovation, ainsi qu’une visite technique du site, une manifestation parallèle et une célébration de la plantation d’arbres au nom de la conférence. La dernière publication de SGP intitulée « Blue Economy : Solutions communautaires ,  voir lien “Blue Economy: Community Solutions” a également été lancée lors de la conférence. Le livre comprend douze études de cas du monde entier sur les meilleures pratiques de l’économie bleue communautaire, et a été bien accueilli par les participants à la Conférence.

 

AGIR Contribution to the Side Event of the Center for Biodiversity , Conservation, American Museum of Natural History and IUCN WCPA and , UNDP GEF Small Grants Program and IUCN WCPA.

novembre 17, 2018 Commentaires fermés

CDB

Panel 2: Connecting people and place: an exchange on biocultural indicators
Facilitated by: Eleanor Sterling, Center for Biodiversity and Conservation, American Museum of Natural History and IUCN WCPA and Alejandra Pero, UNDP GEF Small Grants Program and IUCN WCPA

Presentation on experiences

  • Mr. Adam Ole Mwarabu, Global Justice Ecology Project, Tanzania. Maasai indigenous knowledge of climate and biodiversity as a resource for national adaptation
  • Mr. Houssine Nibani, Association de Gestion Intégrée des Ressources, Morocco. Comanagement of the Al Hoceima Marine Protected Area, through the synthesis of local biocultural knowledge and precise ex situ knowledge measurement methods
  • Mrs. Thingreiphi (Athing) Lungharwo, GEF SGP IP Fellow, Naga, India.Culturally Appropriate Indicators of Well-being in reference to the Tangkul Naga Indigenous People
  • Mrs. Chrissy Grant, Kuku Yalanji Traditional Owner, Australia. Experience with indicator development with Traditional Owners in Australia
  • Ms Florence Daguitan, Centres of Distinction on Indigenous and Local Knowledge. Indigenous and local knowledge indicators for the post-2020 global biodiversity framework

Friday-23 November 2018

nibani cdb prepnibani CDB 2

Houssine Nibani, Association de Gestion Intégrée des Ressources, Morocco. :

La cogestion de la zone de protection marine d’Al Hoceima, par la synthèse des connaissances bioculturelles locales et des méthodes précises de mesure des connaissances ex situ.

Construire un véritable système de gestion locale basé sur le respect des connaissances bioculturelles communautaires est essentiel pour faire face aux changements globaux, mais ces systèmes socio-écologiques in situ ne sont souvent pas respectés et ignorés ni au niveau national ni au niveau mondial, cependant l’adoption d’approches qui encouragent les échanges ascendants, peut faciliter l’identification des problèmes et solutions essentiels qui prennent en compte les facteurs écologiques et socio-culturels, et permet ainsi un feedback dans une approche transversale, reliant les initiatives locales, nationales et mondiales qui manquent dans de nombreux cadres régionaux et internationaux pour une durabilité.
Le renforcement de la résilience des écosystèmes côtiers et marins, des populations locales et des communautés de pêcheurs artisanaux se fait en amont par la gestion des facteurs générant des menaces prioritaires dans notre parc national marin, le suivi et l’évaluation sont essentiels pour assurer ces approches novatrices, multi-échelles et interdisciplinaires afin d’atteindre une durabilité effective.
En effet, les approches bioculturelles, combinées à des méthodes de synthèse basées sur des preuves provenant de sources multiples, telles que le projet ODYSSEA : « Exploitation d’un réseau de systèmes d’observatoires intégrés en Méditerranée », qui relie neuf observatoires technologiques régionaux méditerranéens et européens, composés de 31 institutions universitaires, scientifiques et non gouvernementales, dont AGIR.
Ce projet établit un lien entre la prestation de services aux utilisateurs locaux, selon un système socio-écologique ; une approche bioculturelle de l’élaboration d’indicateurs ; où les gestionnaires des ressources, les scientifiques et les décideurs réfléchissent non seulement aux types d’indicateurs, mais aussi à la façon dont ils sont définis, conçus, appliqués, mesurés et finalement combinés pour évaluer leur utilisation et leur bien-être.
En adoptant des politiques et une gestion qui reconnaissent les connaissances ex situ et in situ, les stratégies ont été synthétisées, ce qui a permis de réduire plusieurs menaces et même d’éradiquer la pêche à la dynamite (surtout parce qu’elle est ancestrale) dans le parc national Al-Hoceima.
La gestion adaptative inspirée par le Partenariat des mesures de conservation nous a permis de mesurer et de surveiller depuis 2012 jusqu’à 2O18 ; de façon concluante, l’évolution de l’état de l’écosystème d’un état de dégradation élevé à un état de santé moyen actuel.
La pleine participation des communautés locales a été assurée grâce à une bonne communication fondée sur le plein respect des connaissances bioculturelles empiriques et renforcée par des méthodes de mesure précises.
C’est en effet l’une des rares expériences d’une approche écosystémique qui a permis une gestion durable synthétique et efficace dans le Parc National d’Al-Hoceima au Maroc.

 

 

Comanagement of the Al Hoceima Marine Protected Area, through the synthesis of local biocultural knowledge and precise ex situ knowledge measurement methods

  • Building a true local management system based on respect for community biocultural knowledge,  is essential to cope with global changes, yet these in situ socio-ecological systems are often not respected and ignored at either national or global level, however the adoption of approaches that encourage bottom-up exchanges, can facilitate the identification of crucial problems and solutions that take into account ecological and socio-cultural factors, and thus allow feedback in a transversal approach, linking local, national and global initiatives that are lacking in many regional and international sustainability frameworks.
  • The strengthening of the resilience of coastal and marine ecosystems, and local populations and communities of artisanal fishermen, is done upstream through the management of factors generating priority threats within our marine National Park, monitoring and evaluation are essential to ensure these innovative, multi-scale and interdisciplinary approaches to achieve effective sustainability.
  • Indeed, biocultural approaches, combined with methods of synthesis based on evidence from multiple sources, such as the ODYSSEA Project: “Operating a network of integrated observatory systems in the Mediterranean Sea”, which links nine Mediterranean and European regional technological observatories, made up of 31 academic, scientific and non-governmental institutions including AGIR.
  • This project links the provision of services to local users, according to a socio-ecological system; a biocultural approach to indicator development; where resource managers, scientists and decision-makers are reflecting not only on the types of indicators, but also on how they are defined, designed, implemented, measured and ultimately combined to assess resource use and well-being outcomes.
  • By adopting policies and management that recognize ex situ and in situ knowledge ; strategies has been synthesized, which has reduced several threats and even eradicated dynamite fishing (especially since it is ancestral) within Al-Hoceima National Park.
  • Adaptive management inspired by the Conservation Measure Partnership has allowed us to measure and monitor since 2012 to 2O18; conclusively, the evolution of the ecosystem state from a high degradation state to a current average health state.
  • The full involvement of local communities was ensured through good communication based on full respect for empirical biocultural knowledge reinforced by accurate measurement methods.
  • It is indeed one of the rare experiences of an ecosystem approach that has enabled synthetic and effective sustainable management within Al-Hoceima National Park in Morocco.

 

AGIR présente le projet ODYSSEA / Observatoire Al Hoceima à l’Événement parallèle COP 14 CDB: Générer des données et des services marins pour soutenir la prise de décision en Afrique du Nord et en Méditerranée

novembre 17, 2018 Commentaires fermés

CDB Logo

P1050545ODYSSEA CDB

P1050520P1050587.JPG

La Conférence des Parties a reconnu l’importance des activités de renforcement des capacités et de partenariat, y compris celles menées dans le cadre de l’Initiative pour un océan durable (décision XIII/9), qui a organisé un atelier de renforcement des capacités pour l’Afrique du Nord et la Méditerranée au Maroc (Observatoire d’Al Hoceima dirigé par AGIR « Association of Integrated Resources Management » en octobre 2018. Dans le cadre de ces efforts, le projet quadriennal Horizon 2020  » ODYSSEA  » (Exploitation d’un réseau de systèmes d’observation intégrés en Méditerranée) a été lancé en 2017 avec pour mandat de mettre en place une plate-forme interopérable et orientée utilisateur qui intègre des réseaux de systèmes d’observation et de prévision à travers le bassin méditerranéen. S’appuyant sur les données océanographiques existantes et les nouveaux observatoires de surveillance in situ, le projet vise à concevoir des produits et des services adaptés et axés sur l’utilisateur qui peuvent contribuer à la gestion durable et à la  » croissance bleue  » de la mer Méditerranée, tout en préservant la biodiversité et la santé des écosystèmes. L’un des principaux objectifs du projet est de renforcer les capacités des pays d’Afrique du Nord en étroite collaboration avec les points focaux gouvernementaux, non gouvernementaux et commerciaux, en mettant l’accent sur l’amélioration de l’accès aux données et services requis et de leur utilisation.

Cet événement consultatif présentera les activités menées dans les pays d’Afrique du Nord et de la Méditerranée orientale ainsi que les partenariats dans toute la région qui sont facilités par le projet ODYSSEA. Il s’agit notamment de nouveaux observatoires de surveillance in situ, qui renforceront l’accès aux données et aux informations dont les organisations gouvernementales et les entreprises ont besoin pour prendre des décisions éclairées dans la région. Ces nouveaux observatoires contribuent à un réseau intégré plus large d’observatoires qu’ODYSSEA met en place dans toute la Méditerranée. Avec la plate-forme ODYSSEA, qui rassemblera les données des nouveaux observatoires et les données océanographiques existantes, le projet vise à compléter et à soutenir les systèmes d’information existants, comme la plate-forme méditerranéenne sur la biodiversité du CAR/ASP, et à les relier aux initiatives européennes, telles que Copernicus et EMODnet. De nouvelles données spatiales sur la biodiversité marine et côtière de la mer Méditerranée pourraient appuyer la mise en œuvre des initiatives de la CDB pour l’agenda post-2020 dans la région, notamment l’identification des zones marines d’importance écologique ou biologique (ZIEB) (décision XIII/12). En outre, ODYSSEA vise à soutenir les programmes nationaux de surveillance du bon état écologique de la mer Méditerranée, dans le cadre de la mise en œuvre du Programme intégré de surveillance et d’évaluation (IMAP) du Plan d’action pour la Méditerranée (PNUE/PAM), conformément à la Convention de Barcelone.

La session s’achèvera par un débat consultatif visant à recueillir des recommandations sur la manière dont ODYSSEA pourrait appuyer la prise de décisions et le suivi des priorités nationales, en particulier dans les pays d’Afrique du Nord. Plus précisément, nous cherchons des occasions de collaborer avec des points focaux gouvernementaux, non gouvernementaux et commerciaux pour concevoir et adapter les données et les services en fonction des besoins.

 

 

Side Event : Generating marine data and services to support decision-making in Northern Africa and the Mediterranean

ODYSSEA-CBD-COP-Slide-Pack

ID :     3017   Date :  Thursday
2018.11.22 @ 13:15
 Add to Calendar

COP 14 / CP-COP-MOP 9 / NP-COP-MOP 3  – CEE Room
Building 1
Capacity: 70 people .     Host :            
UNEP-WCMC | SPA/RAC | RAED | Deltares | AGIR

The Conference of the Parties has recognised the importance of capacity-building and partnership activities, including those being accomplished through the Sustainable Ocean initiative (decision XIII/9), which held a Capacity-Building Workshop for Northern Africa and the Mediterranean in Morocco  (Observatory of Al Hoceima Leaded by AGIR “Association of Integrated Resources Management” in October 2018. Relevant to these efforts, the four-year Horizon 2020 project ‘ODYSSEA’ (Operating a Network of Integrated Observatory Systems in the Mediterranean Sea) was launched in 2017 with the mandate to set up an interoperable and user-driven platform that integrates networks of observing and forecasting systems across the Mediterranean basin. Drawing from existing oceanographic data and new in situ monitoring observatories, the project seeks to design tailored, user-driven products and services that can inform sustainable management of, and ‘blue growth’ within, the Mediterranean Sea, while preserving biodiversity and ecosystem health. A key objective of the project is to enhance capacity in North African countries in close collaboration with governmental, non-governmental and business focal points, focusing on increasing access to and use of required data and services.

This consultative event will showcase activities in North African and eastern Mediterranean countries as well as partnerships across the region that are being facilitated by the ODYSSEA project. This includes new observatories for in situ monitoring, which will strengthen access to data and information that is needed by governmental organisations and businesses for informed decision-making in the region. These new observatories contribute to a wider integrated network of observatories that ODYSSEA is establishing across the entire Mediterranean Sea. With the ODYSSEA Platform, which will collate data from the new observatories with existing oceanographic data, the project seeks to complement andsupport existing information systems, like SPA/RAC’s Mediterranean Biodiversity Platform, and to link in with EU-level initiatives, such as Copernicus and EMODnet. New spatial data on marine and coastal biodiversity for the Mediterranean Sea could support the implementation of CBD initiatives for the post-2020 agenda in the region, including the identification of Ecologically or Biologically Significant Marine Areas (EBSAs) (decision XIII/12). Moreover, ODYSSEA aims to support in-country monitoring programmes toward Good Environmental Status of the Mediterranean Sea, as part of the implementation of the Integrated Monitoring and Assessment Programme (IMAP) of the UN Environment Mediterranean Action Plan (UNEP/MAP), in accordance with the Barcelona Convention.

The session will conclude with a consultative discussion to seek recommendations on how ODYSSEA could support national decision making and monitoring priorities, in particular in North African countries. Specifically, we are  eeking opportunities to collaborate with governmental, non-governmental and business focal points to design and adapt data and services according to needs.

 

Lancement de deux Actions Pilotes de Tourisme de pêche en Méditerranée Marocaine

novembre 14, 2018 Commentaires fermés

Pesca tourisme best ras sidi Abid

Deux actions pilote ont été lancés avec succés le 17 Octobre  à Medieq et le 19 Octobre  à Al Hoceima par le Département de la Pêche maritime et l’Association AGIR avec la participation du point focal de l’ACCOBAMS et des délégués de la DPM de Med’ieq et d’Al Hoceima , ainsi que la chambre des Peches de la Méditerranée, le Directeur provincial du HCEFLCD et le delegué du Tourisme de la province de Chaouen , des etudiants du Master du littoral du FST Al Hoceima

Fish Best PT

Le projet étant financé par la fondation MAVA et coordonné par les Secrétariats de l’ACCOBAMS et de la CGPM qui a pour finalité d’améliorer la conservation d’espèces marines menacées, comme les cétacés, les tortues marines, les oiseaux marins et de promouvoir les pratiques de pêche responsable en Méditerranée .

GD

L’action pilote avait pour but d’étudier la faisabilité des activités de tourisme de peche , dans la Méditerranée marocaine , il vise notamment à promouvoir le développement d’activités écotouristiques permettant de concilier conservation d’espèces marines menacées et pratique de l’activité de pêche (activités de pesca-tourisme, de découverte du milieu marin et d’observation de la faune marine suivant des principes et pratiques responsables).

  • L’action permettra d’améliorer les conditions pour le développement d’activités de pescatourisme, de découverte du milieu marin et d’observation de la faune marine selon des principes et pratiques évitant le harcèlement des individus,
  • Et de démontrer, par la pratique, que ces activités peuvent être des activités de niche exploitables pour générer des revenus complémentaires et alternatifs pour les pêcheurs, ce qui est de nature à réduire la pression sur les ressources et les risques sur les espèces menacées.