Des femmes marins à Al Hoceima..des doigts fins fabriquent des engins de pêche écologiques

July 1, 2021 Comments off

panier / nouvelles

 Source  MAP AR Date 01/07/2021 12:25:04

Des femmes marins à Al Hoceima..des doigts fins fabriquent des engins de pêche écologiques

 Contenu

Al Hoceima 1er juillet 2021 à l’intérieur d’un espace spacieux à l’Institut de technologie halieutique d’Al Hoceima, un groupe de femmes et de filles s’engagent à fabriquer des produits divers et distinés pour la pêche traditionnelle, respectueux de l’environnement.

Il s’agit d’une cinquantaine de femmes des zones urbaines et rurales d’Al Hoceima qui travaillent à plein régime, dans une ambiance animée, à la fabrication de nasses à pêche, à l’apprentissage des mécanismes et techniques d’engins de pêche , et des mécanismes de tissage et de rapiéçage de  filets, et de palangres.

Cette initiative est menée dans le cadre d’un accord de partenariat conclu entre l’Association pour la gestion intégrée des ressources (AGIR ) avec l’Institut de technologie halieutique d’Al Hoceima pour former les femmes marins de la région à la fabrication et à la production de d’engins de pêche traditionnels respectueux de l’environnement.

Concernant les objectifs et l’importance de ce processus, Samira Rahmouni, représentante de l’Association pour la gestion intégrée des ressources (AGIR), précise que cette formation, qui cible une cinquantaine de femmes marins appartenant aux zones urbaines et rurales de la région, dont certaines d’entre elles viennent des communautés de Thala-youssef et Taghanim non loin de la ville, vise principalement à sensibiliser à l’importance de préserver les pêcheries marines et d’améliorer les conditions de vie des bénéficiaires ainsi que leur autonomie financière.

Elle a ajouté, dans une déclaration à la MAP, que les bénéficiaires apprennent dans cette formation, qui a été lancée il y a environ trois mois et combine la théorie et la pratique, les techniques de fabrication de produits à base de matériaux naturels respectueux de l’environnement et biodégradables, comme les nasses, mais aussi des filets de pêche, ainsi que les techniques de pêche aux hameçons, dans le but de préserver l’environnement et d’assurer la durabilité des ressources marines.

Rahmouni a souligné que la formation, qui se déroule en partenariat avec la coopérative « Mednas Rif », s’inscrit dans le cadre du travail mené par l’Association (AGIR) pour sensibiliser à l’importance de la préservation du milieu marin, car plusieurs projets ont été menées à Al Hoceima, notamment en sensibilisant les marins à l’importance de préserver les ressources marines et de ne pas pêcher dans des lieux zones interdites.

Parallèlement à la fourniture des moyens logistiques et à l’acquisition des matières premières nécessaires, pour appuyer la commercialisation , l’Association (AGIR) procède à l’achat et l’acquisition  tous les produits fabriquées par les femmes bénéficiaires , pour et les vendre à des marins professionnels sous forme de crédits à base de fonds rotatoire de AGIR.

De son côté, le directeur de l’Institut des technologies halieutiques d’Al Hoceima, Abdelaziz Ghaith, a estimé dans un communiqué similaire que cette initiative, qui s’inscrit dans le cadre de l’ouverture de l’institut sur son environnement extérieur, a permis de sensibiliser les femmes , en fabriquant des produits de pêche traditionnels respectueux de l’environnement, l’importance de préserver l’environnement et la durabilité des ressources marines, et de renforcer leur indépendance financière.

Ghaith a expliqué que les pièges à pêche, qui ont été fabriqués par ces femmes, avec un savoir-faire élevé, sont d’une grande importance, étant donné qu’ils sont fabriqués à partir de matériaux naturels (Jonc) rapidement dégradables et respectueux de l’environnement, ajoutant que certains pièges ont été vendus aux marins dans le but de les utiliser eux dans le processus de pêche responsable .

Il a ajouté que les femmes marins ont bénéficié, au sein d’une même formation, de cours théoriques et appliqués dans les domaines de la sécurité au travail et de la lutte contre l’incendie, exprimant l’espoir qu’il y aura de multiples initiatives visant à améliorer les conditions de vie des femmes, leur permettant de gagner un revenu stable. et leur ouvrir des perspectives prometteuses au sein d’une économie bleue.

Plusieurs bénéficiaires de la formation ont salué cette initiative créative qui leur ouvrirait des perspectives prometteuses et leur permettrait d’améliorer leurs conditions de vie et d’aider au maximum leur famille.

Iman Afkir, l’une des bénéficiaires de la formation, a expliqué que la période qu’elle a passée dans cette formation a été distinguée et unique, qui lui a permis, avec le reste des bénéficiaires, d’entrer dans le domaine maritime par ses grandes portes , pour mettre en valeur leurs nouvelles compétences et aptitudes dans ce domaine.

Cette formation, ajoute Afkir, a renforcé la confiance en soi des femmes et les a aidées à prendre des initiatives suite à cette offres généreuse, elle a exprimé l’espoir que des formations similaires seraient organisées à l’avenir au profit des femmes de la région, notamment dans le domaine maritime.

Il est certain que l’inclusion des femmes marins d’Al Hoceima dans le domaine de l’industrie des produits de la pêche traditionnelle, qui était auparavant l’apanage des hommes, renforcera grandement leur confiance en elles et leur indépendance financière, et ouvrira des perspectives prometteuses et distinctes pour dans un domaine prometteur tel que le secteur vital de la pêche maritime.

Source la MAP

 Écrivain

AZZELARAB MOUMENI, ABDELAZIZ HAYOUN

La journée mondiale des océans célébrée par les femmes des pêcheurs à Al-Hoceima

June 18, 2021 Comments off

Les femmes des pêcheurs des ports d’Al Hoceima et de TALA Youssef viennent de célébrer Le 08 Juin, la journée mondiale des océans pour rendre compte de l’importance des océans dans notre vie quotidienne.

Cette journée qui a eu lieu à L’institut des Technologies des pêches Maritimes d’Al- Hoceima (ITPM). A été marquée par la présentation des résultats importants issus de leurs programme de formation à la fois théoriques sur l’environnement marin et pratique ; qui avait débuté le 08 Mars dernier (journée mondiale des Femmes),  c’était aussi une occasion de présenter les engins de pêche durables fabriqués pendant ces trois mois de travail assidu.

M. NIBANI Houssine a tenu à encourager les femmes l’ensemble des résultats obtenus, notamment grâce à l’appui total de M.RHAIT Abdelaziz Directeur de l’ITPM qui a ouvert l’espace de cet institut de technologies des pêches  au profit d’une cinquantaine de femmes pour améliorer leurs niveau de connaissances et de savoir-faire, via le staff des encadrants de l’ITPM.

Il a aussi remercié M. KARIM Souhail Directeur du Parc National d’Al Hoceima pour ses encouragements aux femmes pour leurs efforts et contributions de conservation au sein de l’Air Marine Protégée.

La cérémonie a été poursuivie par la récompense de l’ensemble des femmes par des prix symboliques et des certificats de formation offerts par l’ITPM. 

A la fin de la cérémonie, un grand geste de reconnaissance a été consacré à Mme.EL GHALBZOURI Abida et M. EL BASTRIOUI Mhamed pour avoir contribué largement à la formation des femmes des pêcheurs ainsi à Mlle.RAHMOUNI Samira qui a pris le temps d’accompagner les femmes durant toute la période de formation et de créer une atmosphère d’harmonie entre elles.

ATELIER DE VALIDATION DE LA PLATEFORME DE DONNEES PAR LES UTILISATEURS ET DE FORMATION A L’OCEANOGRAPHIE OPERATIONNELLE

May 31, 2021 Comments off

ATELIER DE VALIDATION DE LA PLATEFORME DE DONNEES PAR LES UTILISATEURS ET DE FORMATION A L’OCEANOGRAPHIE OPERATIONNELLE

Mercredi-Jeudi, 2-3 June 2021

(ODYSSEA PLATFORM USER VALIDATION & OPERATIONAL OCEANOGRAPHY TRAINING WORKSHOP)

Public cible: Parties prenantes et utilisateurs du Maroc : Universitaires (Étudiants, Chercheurs), Autorité portuaire, autorité publique dans le domaine de la protection de l’environnement marin, de la pêche, de l’aquaculture, industrie aquacole, etc. pour recevoir le lien contacter agirnibani@gmail.com

Target Public: Moroccan stakeholders : University (Students, Researchers) Port Authority, Public authorities active in the field of marine environmental protection, fisheries, aquaculture, …

Période: Mercredi-Jeudi, 2-3 Juin 2021 (2 jours)           –           Lieu : En ligne  /  Venue : Online

AGENDA PREVISIONNEL

En heure locale du Maroc (GMT+1)

1ère journée : 2 Juin 2021 – présentation des acquis du projet aux institutions
Information sur les produits développés dans le cadre d’ODYSSEA et leurs applications
  1. Matinée (Morning Session : 09:00 – 11 :00 / Morocco time – GMT+1 )
  2. Mot de Bienvenue et présentation générale des objectifs : Houcine Nibani (AGIR, Maroc, 10min)
  3. Présentation générale des acquis du projet ODYSSEA et leur application opérationnelle / Project Overview and the role of the Al-Hoceima Observatory
  4. Project overview, Prof. Georgios Sylaios (Democritus University of Thrace, Greece, coordinator, 10-15 min)
  5. Introduction à la plateforme Marinomica  (Nicolas Granier, C.L.S., 20 min)
  6. Claire Dufau (Collecte Localisation Satellite, France) : Présentation des services dans différents secteurs d’activité (15 min)
  7. Introduction à l’observatoire d’El-Hoceima (H. Nibani, 20 min)
  8. Application de l’océanographie opérationnelle et de la modélisation numérique à la navigation et à la gestion portuaire : Adelio Da Silva (Hidromod, 20 min)
  9. Discussion (20 min)
  • Après-midi (Afternoon session :  13:30 – 15 :00 / Morocco time – GMT+1)

Relation avec la protection de la biodiversité marine (Modérateurs :H. Nibani, S. Gana et G. Sylaios

  • Synergie entre ODYSSEA et le programme IMAP du Plan d’Action pour la Méditerranée (Daniel Cebrian, UNEP/MAP/SPA/RAC, 30 min)
  • Biodiversity protection issues:  Implementation of the Ballast Water convention. Detection invasives species in Harbor. Mercedes De Juan (Valencia Port Fundacion, 30 min)
  • Discussion générale

2ème journée : 3 Juin 2021 – Aspects technologiques et scientifiques

Formation aux outils d’analyse des données produites par ODYSSEA pour les doctorants, chercheurs et scientifiques (Capacity-Building for Scientists & Students)

  1. Matinée (Morning Session): 09:00-12:00

Modérateur : Slim GANA (SPA/RAC – Sea-Gust)

  1. Présentation des campagnes Glider réalisées dans les eaux marocaines (09:00-10:40)
    1. Présentation de la technologie Glider (Laurent Beguery, ALSEAMAR, 15min)
    1. Préparation de la mission, Déploiement, Itinéraire, Opérations (Houcine Nibani, AGIR, 15min)
    1. Méthodes de traitement et d’analyse des données de Glider – Interprétation (40min) Exploitation des données de Glider (Orens de Fommervault, ALSEAMAR)
    1. Discussion (20 min)  

Pause – Break : 10:30 – 10:45

  • Méthodes d’acquisition, de traitement et d’analyse des de données bouées de surface et de Lander (10:45 – 12:00)
    • Oceanographic sensors for seawater quality and hydrodynamic monitoring – Instruments de mesures des paramètres hydrologiques et hydrodynamiques in-situ – (Einar-Develogic, 15 min)
    • Processing and Analysis of CTD and hydrodynamic data using « R » (Georgios Sylaios, DUTH, 30 min)
    • Demonstration of the webGIS toolkit (to be used by the mussel farmers) to illustrate the data from surface buoy (Georgios Sylaios, DUTH, 10 min)
    • Discussion (20 min)
  • Après-midi (Afternoon Session): 13:30 – 16:00
  • Méthodes d’analyse des données historiques de houles disponibles via la plateforme Marinomica : Extraction, Analyse d’une série temporelle, calcul des caractéristiques de houles en fonction des périodes de retour (S. GANA, 30 min)
  • Paulo Leitão (Hidromod): Hydrodynamic Modeling results along the Moroccan coasts (30 min)
  • Discussion (20 min)

Pause de 10min – Short- break (14:50-15:00)

  • Eutrophication indices in Marinomica and applications (Lorinc Meszaros, DELTARES, 30 min)
  • Discussion (20 min)
  • General Conclusion of the workshop (10 min)

Protected: Rapport de capitalisation AGIR

May 30, 2021 Comments off

This content is password protected. To view it please enter your password below:

Création d’un partenariat publique/privé à travers des solutions Fondées sur la Nature à l’ITPM d’Al-Hoceima

April 22, 2021 Comments off

Les femmes actrices de la préservation des Ressources halieutique : Création de partenariat publique et privé à travers la formation et la   fabrication des engins de pêches Nasses de vrais Solutions Fondées sur la Nature à l’ITPM d’Al-Hoceima.

Dans le cadre du projet NTZ/ MPA financé par la Fondation MAVA , l’Association de Gestion Intégrée des Ressources (AGIR) en partenariat avec L’institut des Technologies des pêches Maritimes d’Al- Hoceima (ITPM) a lancé depuis le 15 Mars un programme de formation multidisciplinaire, qui vise à la fois des cours allant de la fabrication des engins de pêche à travers le recyclage, à la gestion environnementale passant par des cours de navigation.

Les modules ont été déroulés en sessions quotidiennes, au profit de deux groupes de Femmes (25 par Groupe) selon une approche pédagogique, à la fois théorique qui vise à donner aux femmes les connaissances techniques nécessaires en matière de fabrication des engins de pêche durable, ses utilisations et ses avantages, et une session pratique de découpe, assemblage et montage de matériel.

Ce programme de formation a porté sur les trois principaux thématiques ci-après :

Thématique 1 : « la confection de la senne ».

Thématique 2 : « la confection des nasses et casiers ».

Thématique 3 : « la protection de l’environnement et la valorisation des déchets industriels solide ».

L’ITPM d’Al-Hoceima, reste un exemple unique d’école de création de l’emploi pour les femmes des pêcheurs, se basant sur le bio-culturel via la récupération des métiers ancestrales.

D’autre part le produit de confection sera opérationnel autour des No-Takes Zones au sein de la ZMPNAH d’Al Hoceima , à la fois pour pêcheur une pêche durable , mais les drapeaux de signalisation , joueront en même temps le rôle de signalisation des No-takes Zones et des No-Go-zones instaurés en coordination avec les pêcheurs artisans

08 Mars, Al-Hoceima , les Femmes des pêcheurs célèbrent à leur manière leurs journée mondiale

March 8, 2021 Comments off

Al-Hoceima , les Femmes des pêcheurs célèbrent à leur manière leurs journée mondiale au sein de l’Institut des Technologies de pêche

Les Femmes des pêcheurs ont célébré pendant à Al Hoceima ; le 08 Mars dernier à leur manière leurs journée mondiale , par le lancement d’un important programme de formation qui leur est, dorénavant dédiées (une cinquantaine de Femmes), et ce dans le cadre de la nouvelle convention qui lie à la fois l’Institut des Technologies des pêches Maritimes (ITPM) et l’Association de Gestion Intégrée des Ressources (AGIR)

Cette journée a servi de cérémonie pour le lancement du programme des formations, qui a eu lieu de l’Institut (ITPM).

Durant cette cérémonie qui a commencé par un mot d’ouverture de M. RHAIT Abdelaziz le Directeur de l’ITPM, elle a été poursuivie par le mot de Monsieur NIBANI Houssine, le président de l’Association de Gestion Intégrée des Ressources (AGIR) et elle s’est suivie par le mot de président de l’Association des pécheurs du port d’Al-Hoceima.

 Ont pris la parole quelques femmes issus du centre socioculturel de qualification des femmes des marins (CSPM).

Cette journée a servi à présenter les objectifs de cet important programme financé par la fondation MAVA, et qui rentre dans un large programme méditerranéen de solution fondé sur la nature, dont l’expérience est qualifiée de très rare sur le bassin méditerranéen.

Durant cette journée , une convention a été signée entre l’ITPM représentée par son directeur M. RHAIT Abdelaziz et AGIR représentés son président Monsieur NIBANI Houssine.

il est à rappeler que Ce programme a pour but d’améliorer les conditions de vie et les revenus des femmes des pécheurs et d’accroitre la production locale des engins de pêche artisanaux qui s’inscrit dans le processus de gestion intégrée des Ressources halieutique au sein du littoral d’Al-Hoceima et plus particulièrement de la Zone Marine protégée du Parc National d’Al Hoceima.

Deuxième lancement réussi de la mission du Glider du projet ODYSSEA Maroc

February 23, 2021 Comments off

https://web.facebook.com/agiraction/posts/3919809641414948

Peut être une image de 5 personnes, personnes debout et plein air

Dans le cadre du projet Odyssea Maroc ,en partenariat avec l’Observatoire marin d’AL Hoceima qui réunit à la fois le Département des Eaux et Forêts , la Faculté des Science et Technique d’Al-Hoceima , ainsi que l’Institut des Technologies des pêches (ITPM), AGIR a pu effectuer le 12 Février avec succès le deuxième lancement du glider , cette opération a été menée en présence du Directeur de l’ITPM déjà une base de donnée de très grand qualité en ce qui concerne les données physico-chimiques sont obtenus , et qui serviront à alimenter le serveur que possède AGIR pour les transformer en données utiles pour les utilisateurs fianaux , notamment à travers la plateforme Marinomica.com Par cet important projet financé par l’UE AGIR a pu réellement ouvrir au pays un large horizon de travail des sciences marines innovatives ; en impliquant à la fois les institutions nationales , ainsi que les universités marocaines , telle l’université de Abdelmalek Essaadi , qui d’ailleurs vient de signer dans ce domaine un partenariat de travail avec la Marine Royale .Comme suite au projet ODYSSEA , AGIR a postulé deux autres projet des recherche marine à l’UE , projet ILIAD et Projet DATUM , de même l’Université Abdelmalek Essaad , vient aussi de postuler deux autres projet du même genre dans le même appel d’offre , Ainsi le Maroc va pouvoir recevoir à coup sur un des quatres projets , étant donné que l’UE a reçu dans cet appel quatre projets , ce projet va permettre de donner suite à l’initiative déjà lancé par AGIR via le premier projet ODYSSEA+217 988Personnes touchées3 169InteractionsBooster à nouveau

Journée de Formation théorique et pratique sur le système mobile “Glider” à la FSTH d’Al Hoceima

January 16, 2021 Comments off
Photo de groupe des étudiants du Master littoral option océanographie , accompagnés par le Pr Hinde CHERKAOUI chef du Département des Sciences de la Terre et de l’Environnement à la FSTH Université Abdelmalek Essaâdi Tetuan .

Mardi 12 Janvier , Faculté des Sciences et Technique a hébergé une formation pratique et théorique sur l’utilisation du système mobile de prospection marine “glider “, encadrée par M. Houssine NIBANI ( Odyssea Al Hoceima marine observatory leader , et président de AGIR) ; et ce au profit des étudiants inscrits en Master Es Sciences et Techniques : Génie du Littoral – Option 3 : Océanographie..

La Thèmatique de cette formation se portait sur plusieurs aspects , tel : La description du Vehicule , et de sa charge utile , son écosystème de communication , les aspects de communication concernant la programmation des missions à la fois de navigation et des missions scientifiques , les modes de tests avant le déploiement , ainsi que le mode de récupération en mer , et la récupération des données par voie directe .

Récolte des données : Les étudiants ont étés très surpris par le grand volume de données d’une vingtaine de paramètres fournis par la mission de navigation et celles de la science , une donnée chaque 30 seconde , soit 60 000 donnée par jour et donc un total d’environ un million et demi de donnée durant la mission total sur un mois . Pour cette mission le glider a été équipé de trois ensembles de capteurs de pointe, conçus pour donner des informations en temps réel sur les changements climatiques, la pollution du micro-plastique et les aspects biologiques, en terme de biomasse, plancton, méduses et cétacés..

Formation sur la préparation et programmation du glider sur les missions de navigation & missions scientifiques

Objectifs de la formation :

Parmi les objectifs de cette formations ; faire découvrir aux jeunes étudiants inscrits en océanographie un nouveau monde de technologie propice à l’Installations de développement des entreprises ; 1 Economie Bleue : a) pour le démarrage et la commercialisation de l’innovation (y compris les incubateurs, les parcs technologiques, les bureaux de transfert de technologie, les organisations de développement des entreprises, les chambres de commerce) au Maroc ;
b) développer des paquets de soutien ciblés pour le démarrage et la commercialisation et la promotion de l’économie circulaire et bleue (par exemple, l’énergie marine, les systèmes alimentaires circulaires, le tourisme durable, le transport maritime et la logistique, la récupération des plastiques et autres objets de valeur) à fournir aux entreprises et à la communauté des entrepreneurs ;

;

2 Système de Gestion Interprétable : Offrir des programmes de formation ; comment formuler des système de gestion interopérable, rentable et écologiquement durable conçu pour les ports, les fermes piscicoles et mytilicoles, les terminaux pétroliers et gaziers, améliorer les protocoles du débalastage au niveau des ports , ainsi que le développement du secteur touristique marin et de plaisance , développer les initiatives des énergies marines renouvelables et l’amélioration de la gestion des pêches.
3 Développement des Etudes et Recherche scientifiques
Stimuler la recherche scientifique marine à travers une exploitation libre des bases de données afin d’améliorer : a) l’intégration d’une multitude de données marines (biodiversité, pêche, géologie, biogéochimie, physique, etc.) , qui permettra de réaliser de meilleures études d’évaluation des incidences techniques et environnementales sur ces thématiques sus-mentionnées ;
(b) rendre disponible l’acquisition des données de qualité , permettant l’amélioration des prévisions en temps réel , l’utilisation pour une prise de décision efficiente de la part des gestionnaires et des opérateurs ;
(c) améliorer la sécurité maritime pour augmenter via une information adéquate , et mise à disposition des utilisateurs finaux concernant les conditions en mer au niveau local/régional ;
(d) fournir des données marines et climatiques spécifiques au niveau local pour soutenir la conservation et la valorisation du patrimoine culturel marin.

Ont pris part à cet évènement Messieurs le Doyen Pr. Mohammed BAKKALI & le Pr.  Hassan AMHAMDI Vice doyen
Faculté des Sciences et Techniques d’Al Hoceima (FSTH)

4 Convention AGIR DEF FSTH & ITPM : Il ‘est à rappeler que cette formation entre dans le cadre de la Convention de Recherche et Développement établie entre la FSTH, à travers le Département des Sciences de la Terre et de l’Environnement & AGIR au sein des activités du Projet ODYSSEA. qui fait partie du large partenariat avec le département des Eaux et forêts, l’Université Abdelmalek Essaâdi et l’Institut de technologie des pêches maritimes d’Al Hoceima, qui devrait renforcer les activités scientifiques de l’Observatoire marin d’Al Hoceima, qui s’inscrit dans le sillage du programme de développement spatial « Al Hoceima, Manarat Al Moutawassit »..

« GLIDER », UN OBSERVATOIRE MARIN QUI CARTOGRAPHIE LES CÔTES D’AL HOCEIMA

January 1, 2021 Comments off

« GLIDER », UN OBSERVATOIRE MARIN QUI CARTOGRAPHIE LES CÔTES D’AL HOCEIMA

Par: Hicham EL MOUSSAOUI

Al Hoceima – Al Hoceima a connu, le 10 novembre dernier, le lancement du planeur sous-marin « Glider », une expérience unique dans le ud de la Méditerranée, qui vise à cartographier les côtes de la mer d’Alboran au large d’Al Hoceima, dans le cadre d’une étude scientifique qui durera plusieurs semaines, en vue de collecter des données pertinentes sur les propriétés de l’eau de mer de cette zone, son degré de pollution et sa biodiversité.

Cette opération pionnière, menée par l’Association de gestion intégrée des ressources (AGIR) et ses partenaires institutionnels marocains et étrangers, s’inscrit dans le cadre du projet « ODYSSEA » financé par l’Union européenne (UE), qui propose de lancer un réseau d’observatoires pour développer les systèmes d’observation et de prévision sur tout le bassin méditerranéen, couvrant à la fois la haute mer et la zone côtière.

Le planeur « Glider », construit dans le cadre du projet « ODYSSEA » avec la participation de 28 institutions de 16 pays, a pour objectif de partager les expériences et les expertises de toutes les institutions partenaires pour construire un seul appareil en leur faveur, réduisant ainsi le coût des recherches et études en sciences marines et océaniques.

Cet appareil est le premier du genre à sillonner les eaux du sud de la Méditerranée, et le deuxième dans le bassin méditerranéen, après celui lancé il y a plusieurs mois dans la mer Égée en Grèce.

Dans une déclaration à la MAP, le président de l’Association AGIR, Houssine Nibani, a souligné qu’il s’agit d’un dispositif doté d’une technologie de pointe, qui peut être considéré comme un « drone sous-marin », à faible consommation d’énergie et équipé de trois ensembles de capteurs de pointe, conçus pour donner des informations en temps réel sur les changements climatiques, la pollution du micro-plastique et les aspects biologiques, en terme de biomasse, plancton, méduses et cétacés.

M. Nibani a précisé que l’appareil est équipé de batteries au lithium qui le dotent d’une autonomie de plusieurs jours, estimant que le dispositif, qui peut cartographier de vastes zones du littoral, à différentes profondeurs dépassant parfois les 500 mètres, aurait parcouru plus de 100.000 hectares depuis son lancement.

Toutes les demi-heures, Glider envoie les données collectées au serveur qui lui est connecté. Lors de la navigation, l’appareil mesure la concentration de chlorophylle, la salinité et la température de l’eau, ce qui permettra d’évaluer l’effet du changement climatique sur cette zone de la Méditerranée.

Selon les premiers résultats de cette expérience scientifique, qui vise à fournir des informations inédites pour combler le vide de données maritimes du sud de la Méditerranée, M. Nibani a révélé que l’appareil a montré la présence de courants marins forts dans la mer d’Alboran, contrairement à la perception développée par les usagers de la mer dans cette zone.

Contrairement à la méthode traditionnelle de mesure de la concentration de microparticules de plastique dans l’eau de mer, le dispositif « Glider » dispose, pour la première fois au monde, de capteurs de pointe conçus pour connaître en temps réel le niveau de pollution de l’eau de mer par les déchets plastiques.

M. Nibani a souligné que cet appareil fournira une grande quantité d’informations, qui devront être évaluées et analysées, pour être exploitées ultérieurement dans les recherches scientifiques, estimant que ce projet contribuera à combler un grand vide dans le domaine de la recherche en sciences marines pour les pays du Sud.

Ces informations collectées contribueront à soutenir la recherche scientifique dans le domaine des sciences de la mer au Maroc, d’autant plus qu’elles concernent des zones plus vastes, contrairement aux laboratoires installées à bord de navires qui réalisent des recherches à des points précis.

M. Nibani a fait savoir que l’association constitue un centre d’accueil universitaire qui contribue à encadrer les recherches scientifiques en relation avec les études maritimes, relevant que l’association coopère actuellement avec environ 8 doctorants de l’Université Abdelmalek Essaâdi.

Outre le caractère scientifique et environnemental du projet, le président de l’association AGIR a noté que la base de données compilée peut également servir pour lancer des services au profit des usagers de la mer, tels que les compagnies maritimes, les ports et les pêcheurs, notamment en exploitant les données relatives à la force des courants marins, la hauteur des vagues et l’état des stocks halieutiques.

Ces recherches peuvent également contribuer à renforcer les services touristiques sur les plages de la Méditerranée marocaine, a-t-il poursuivi, notant qu’il est devenu possible d’établir des cartographies prédictives des populations de méduses, et d’anticiper ainsi leur propagation pour éviter leur impact négatif sur l’activité touristique pendant la saison estivale.

Concernant les ressources humaines, M. Nibani a assuré que le projet contribuera à la formation de jeunes cadres universitaires capables de suivre le rythme de la recherche en sciences marines, relevant que le capital humain joue un rôle important dans l’exploitation des informations recueillies.

Il a souligné que plusieurs cadres de l’Institut national de recherche halieutique et de l’Université Abdelmalek Essaâdi ont bénéficié de formations sur le traitement de ces données, saluant l’implication des partenaires institutionnels au Maroc, en vue de faciliter le lancement de cette expérience exemplaire dans le sud de la Méditerranée, qui devrait renforcer l’ouverture du Maroc à la recherche scientifique dans l’espace méditerranéen et avec les partenaires européens.

Il convient de noter que ce projet, mené en partenariat avec le département des Eaux et forêts, l’Université Abdelmalek Essaâdi et l’Institut de technologie des pêches maritimes d’Al Hoceima, devrait renforcer les activités scientifiques de l’Observatoire marin d’Al Hoceima, qui s’inscrit dans le sillage du programme de développement spatial « Al Hoceima, Manarat Al Moutawassit ».

Vers une Économie Bleue Solidaire pour une Méditerranée durable

December 4, 2020 Comments off

NIBANI Houssine , présente la méthodologie et l’approche choisie par AGIR , qui se base essentiellement sur la mise en valeur des services écosystèmiques offerts par des écosystème une fois rendues intacts .

On peut réellement contribuer à remplir des fonctions écologiques tel  l’Approvisionnement & la Régulation , ces fonctions vitales vont se transformer naturellement en  services de soutien et Culturel au profit des communautés locales, et nous fournir un matériel nécessaire pour une bonne vie . il s’agit de l’améloiration de notre  santé , et de nos bonnes  relations sociales .

les fonctions écologiques peuvent nous garantir à la fois un peu plus de sécurité , tout en nous assurant notre liberté et nos choix , c’est ce qui va aboutir à l’augmentation de note résilience face aux changements globaux ; et concretiser nos Cibles de bien être Humain

Voir vidéo de la participation