AGIR partage son point de vue au Med COP : Besoin d’une Stratégie d’adaptation face au CC, en vue d’une gestion durable du littoral

juillet 21, 2016 Commentaires fermés

Tanger Med COP Movenpick , le 18 /07/2016  Side Event du Ministère de l’Environnement sous le Thème  : « Gestion durable du littoral et la lutte contre les changements climatiques »

MedCOP Nibani

Mr. NIBANI Houssine : Président de l’association AGIR a contribué a partagé le point de vue de AGIR intitulé  « Besoin d’une Stratégie d’adaptation face au CC, en vue d’une gestion durable du littoral »                                                                                                               Selon ce dernier le Maroc devrait s’inscrire rapidement dans une vraie stratégie d’adaptation, pour aboutir à la réduction des facteurs déclenchant les menaces qui pèsent sur nos écosystèmes côtiers et marins. En effet le littoral du Maroc long de 3500 Km, est très convoité d’une part, par la littoralisation issue d’un urbanisme et d’un tourisme non durable, d’autre part, le futur des richesses halieutiques de ses écosystèmes côtiers et marins est sous la menace de la pression croissante des activités de pêche non durable.

Notre littoral est d’autant plus fragilisé face aux impacts des changements climatiques qui le guettent par l’absence des lois d’application concernant le littoral, et ce au risque de perdre la résilience de nos écosystèmes côtiers marins .

Face à ces aléas, le Maroc se doit d’abord de commencer à appliquer une vraie stratégie d’adaptation de réponse en essayant d’opérationaliser l’application des lois existantes, d’autre part il doit œuvrer dans une stratégie d’adaptation préventive, cette dernière elle aura pour objectif, d’augmenter la résilience des écosystèmes côtières marins à travers la sortie rapide des lois d’application permettant la mise en œuvre et la création de plus d’AMPs à des fins de pêche ; à titre d’exemple le renforcement des coopératives de pêche artisanale à travers le renforcement de leurs capacités pour une cogestion des pêches.

A cet égard l’association AGIR a pu travailler avec plusieurs partenaires touchant plus de 2000 pêcheurs artisans pour renforcer leurs résilience, en se basant sur des programmes d’appui selon une approche de gestion intégrées des pêches via un processus de planification ascendant. A cet égard on a pu aboutir à des résultats concerts sur le plan législatif et changement des politiques tel la proposition de redéfinition du Zonage du Parc National d’AL Hoceima, ou sur l’aspect socio-économique par l’appui à la commercialisation et l’augmentation des captures ,tout en gardant le même effort de pêche en harmonie avec le respect écologique .

Nibani H Encadre une formation au profit des Journalistes de la Province d’Al Hoceima sur la thématique de « L’impact du changement climatique sur les écosystèmes fragiles en Mediterrannée , »

juillet 10, 2016 Commentaires fermés

Formation Perla Journalistes

Une Vingtaine de représentants le la Presse Locale d’Al Hoceïma , et de la Société civile ont Bénéficié, de l’atelier de formation, organisé par AGIR l’Association de la Gestion Intégrée des Ressources en collaboration avec l’Association « ALTPRESS » pour une un Média alternatif ; par l’appui du Conseil Provincial d’Al Hoceima, vendredi et samedi 8 et 9 Juillet à Hôtel  » la Perla « .

Encadré par M. Houssine Nibani Président de AGIR et professeur de sciences de la vie et de la terre. L’objectif des cette session de formation qui porte sur la thématique de l’impact des changements climatiques sur les écosystèmes fragiles de la Méditerranée», est de fournir une vue d’ensemble sur le thème de la lutte contre le changement climatique, et permettre l’appui et la mise à niveau des journalistes par rapport aux concepts clés de ce phénomène  , tout en leur permettant de suivre de prés la conférence méditerranéenne relative à la lutte contre le changement climatique qui se tiendra ce mois-ci à Tanger, ainsi que l’accès professionnel pour couvrir les activités de la Conférence des Partenaires COP 22 qui se tiendra à Marrakech.

Le premier jour de la session a été marqué par un programme très riche, un éventail de sujets sur les effets les plus importants du changement climatique sur la planète, et les prévisions des modèles climatiques au Maroc , par rapport à nos  écosystèmes aussi riches que fragiles  .

NIBANI Houssine a insisté sur la nécessité d’un journaliste familier avec tous les outils et les concepts , ces derniers  peuvent être invoqués à suivre les sujets complexes mais d’actualité en ce qui concerne les changements climatiques, l’objectif est d’aboutir à une formation compatible avec leurs aspirations du journaliste, via le programme de ces deux journées.

Il a ajouté que la presse joue actuellement un rôle déterminant dans le processus de sensibilisation à travers un transfert d’un flux d’information qui se doit être d’une grande qualité à la fois sur l’aspect scientifique, que sur le mode et la technique de communication ; nécessaire pour tout changement des attitudes des citoyens , utile pour que celle ci  fassent partie de la solution en terme d’adaptation aux CC

Le programme de la première session a pu fournir des données scientifiques essentielles à la compréhension des impacts  des changements climatiques du aux gaz à effet de serre , Les journalistes ont pu discerner les phénomènes naturels à l’origine des changements climatique tel le Rayonnement solaire , émissions des gaz par les éruptions volcaniques etc.. , Nibani a d’autre part  pu porter une multitude de preuves incriminant la responsabilité majeure de l’Homme dans le réchauffement de l’atmosphère terrestre. Des dizaines de chiffres et de courbes ont été analysées et expliquée par Nibani Houssine , Preuves à l’appui les Journalistes de la Province d’al Hoceima sont dorénavant tous conscients sur les origines des des impacts des changements climatiques, sont issus à des conséquences de l’empreinte de l’Homme à travers la globalisation de l’industrialisation au niveau des pays développées juste après la deuxième guerre mondiale à partir de 1950 jusqu’à 2016.

 

La Journée du Samedi

A débuté par la la mise en relief de l’importance de l’implication des journaliste par rapport au contenu de la Convention Cadre des Nations Unis sur le Changement Climatique UNFCCC , au sujet du processus de la signature et la ratification de pays inscrit à l’Annexe 1 , contraignant ces pays pour atteindre l’objectif de d’être en conformité avec les dispositions pertinentes de la Convention à l’accès à la stabilisation des concentrations de gaz à effet de serre dans l’atmosphère à un niveau qui empêche toute perturbation dangereuse par l’homme dans le système climatique.

Il a été par la suite démontré à travers une analyse fine des données en compagnie des journaliste , que le Maroc se devait urgemment s’inscrire dans la stratégie de l’Adaptation , et ce à travers l’ appui et l’encouragement des programmes d’adaptation à la fois de réponse mais aussi de prévention des impacts des changements climatiques sur la biodiversité de nos riches écosystèmes .

Ceci doit se faire selon une approche du bas vers le Haus , en renforçant à la fois la résilience des écosystèmes mais aussi celles de la population riveraine des nos écosystèmes forestiers ,et côtiers marins .

Il s’agit de les protéger contre les facteurs abiotiques et biotiques qui constituent une menace directe sur la biodiversité terrestre et marine, et qui a de même un impact lourd sur le devenir de la population locale qui subsiste grâce à ces ressources . on les journaliste ont confirmé ces recommandations qui se basent des programmes d’augmentation de la résilience .

AGIR / Blue Solution

juin 18, 2016 Commentaires fermés

Sustainable Management of Morocco Marine Resources   

Pecheurs Mar chica Training    

Catalyser la conservation marine à travers la gestion locale des pêches

Mise en œuvre d’un large programme de planification participative selon une approche écosystémique, au profit de 3,000 pêcheurs artisans opérant en Méditerranée marocaine. Les pêcheurs ont identifié ensemble les défis posés par le chalutage illégal et la pêche à la dynamite et ont lutté contre ceux-ci dans le cadre d’un comité de suivi et de lutte contre les menaces. La gestion commerciale des produits de la pêche au sein de nouvelles coopératives a permis d’améliorer leur revenu global.

24_Poster Africa Forum_Morocco_Nibani

La Connection entre la population des Balbuzards sur les deux rives Maroco-Espagnole

mars 7, 2016 Commentaires fermés

BAGUAGE

Le Suivi de la population des Balbuzards peheurs effectué chaque année par AGIR en partenariat avec le HCEFLCD , et le Conservatoire du Littoral Français au sein de la Zone Marine du Parc National d’Al Hoceima , a pu révéler l’installation d’une femelle baguée en Espagne , et qui provient d’une opération de réintroduction à partir des oisillons de l’Allemagne vers l’Andalousie . La Femelle a pu s’installer sur les falaises abruptes du Parc National d’Al Hoceima , cet écosystème qui connait actuellement une amélioration contre les différentes menaces , ce qui a été prouvé par la multiplication des envols des oisillons par un facteur de 5 depuis 2010 à 2015 , soit 25 envols

voir article

El águila pescadora ¡conecta! | Revista Quercus

 

février 28, 2016 Commentaires fermés

« Appui et accompagnement à la création/post création d’activités génératrices de revenus et de coopérative les pêcheurs néo-alphabétisés au sein du littoral du Rif centrale et orientale Marocain ».

Pêche Responsable

Le présent rapport global décrit les activités importantes qui ont été menées au sein des petits sites de pêche artisanales éparpillés sur la cote Méditerranéenne marocaine notamment la zone côtière du Rif central et oriental. Il s’agit du projet « Appui et accompagnement à la création/post création d’activités génératrices de revenus et de coopérative des pêcheurs néo-alphabétisés au sein du littoral du Rif centrale et orientale Marocain » exécuté par l’association AGIR, et financé par Millenium Challenge Corporation à travers l’Agence du Partenariat pour le Progrès.

Le projet a pour but de contribuer à l’amélioration des conditions de vie des pêcheurs artisans et leur familles à travers l’élaboration et l’exécution d’un programme d’activités de formation de création et d’accompagnement d’AGR qui a concerné plus de 658 bénéficiaires directes en majorité des pêcheurs artisans, parmi eux environ 189 femmes de pêcheurs et indirectement grâce à la contribution de AGIR 628 pêcheurs artisans de la zone occidentale de la Méditerranée sur une période de 18 mois.

Ce rapport va décrire les étapes qui ont conduit à l’implication des pêcheurs artisans dans un processus inédit de recherche prospective et de planification participative accompagnée d’une politique intersectorielle grâce à l’implication de l’administration de tutelle concernant la gestion intégrée et la prévention des conflits de dysfonctionnement du secteur de pêche artisanale au niveau de la méditerranée marocaine .

Il s’agit d’un programme multidisciplinaire qui a été élaboré sous forme de sept modules de formations par le staff de l’association AGIR et qui a été concerté et validé par les partenaires du projet l’APP, le DPM et le MSI, ce programme a visé le perfectionnement professionnel des pêcheurs artisans et qui a servi à la création des modèles productifs innovateurs.

Le présent rapport va montrer comment les 22 activités dont 106 Sous activités menées au sein du projet ;qui comportent 63 sessions de formations , 41 réunions d’accompagnement et de suivi et Huit grands ateliers ont pu améliorer la vision chez 332 pêcheurs artisans et 189 femmes de pêcheurs bénéficiaires pêcheurs artisans des 3 coopératives vis-à-vis de leur potentiel socio- économique , et a contribué à la création des changements d’attitude pour initier chez eux un processus de recherche de 8 modèle productif d’exploitation optimale des ressources marines dans la zone du projet.

D’autre part, on va souligner la pertinence des formations de gestion environnementale dont a bénéficié les pêcheurs artisans de la zone du projet quant à l’amélioration de leur capacité d’évaluer les menaces qui pèsent sur les ressources côtières et leur renforcement en matière d’élaboration de nouvelles initiatives pratiques et des modes de production responsables pour un développement local durable.

Enfin Le renforcement et la mise en réseau du tissu associatif et des coopératives pour avoir une portée fédératrice par rapport à nos objectifs, le projet a eu durant toutes ses phases une approche participative et a pu entrainer l’implication les représentants et élus, les autorités administratives et les différents services extérieurs, ainsi que les ONG, et groupes privés intéressés, la communauté scientifique et le grand public via les média journaux écrites et sur web locaux nationaux et internationaux, au sein d’un programme unique.

Un grand nombre d’atelier d’analyse stratégique a permis aux pêcheurs d’examiner de manière spécifique à la fois les facteurs internes et externes des petites communautés de pêcheurs, les projets d’AGRs formulé de manière participative ; nous avons cherché d’une part à maximiser les potentiels des forces et des opportunités et d’autre part à minimiser les effets des faiblesses et des menaces qui pèsent sur le secteur de la pêche artisanale et le produit de pêche.

Deux grands projets issu de cette première phase de programmation des actions entreprises a été capitale pour l’instauration d’un climat de confiance, les futurs projets permettront d’instaurer en plus des partenariats entre les pêcheurs artisans, les services techniques, et le secteur privé, et donc justifier la pertinence des différents ateliers d’information , de sensibilisation et de formation sur la gestion intégrée .

Ce projet a ouvert la voie vers une amélioration au niveau de la sensibilisation/prise de conscience par les propres pêcheurs des enjeux économiques et des possibilités d’agir sur le marché ; l’identification des précédents problèmes et la recherche de solutions conséquentes ; cela a permis d’offrir une possibilité d’une part de traiter de manière efficace les problèmes prioritaires et simultanément de relever les défis spécifique précédemment identifié à travers les activités correctives proposées dans les nouveaux projets , avec pour la première fois en Méditerranée l’installation de deux coopératives dans la commercialisation de leurs produits.

En effet la particularité de ce projet est qu’il a contribué à travers ses deux composantes de formation théoriques et celle en parallèle de l’accompagnement pratique in situ, adaptées et programmées dans le temps et l’espace pour permettre aux pêcheurs d’appliquer au fur et à mesure les notions de gestion administrative , financière et environnementale pré acquises pour moderniser et optimaliser leur mode de fonctionnement pour la régulation du fonctionnement quotidien de leurs coopératives.

L’Association AGIR a pu chercher des financements auprès des importants partenaires tels le Fonds Mondial pour l’Environnement « FEM » – Programme de Micro-financement du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) ainsi que par la fondation Suisse MAVA.

Effectivement, ces projets sont déjà en cours et ils seront exécutés par l’Association AGIR au bénéfice des coopératives des pêcheurs artisans et leur famille sous forme de fonds et de capitaux qui vont financer les AGRs issues du programme des formations d’élaboration des microprojets.

Ces microprojets ont été élaborés par les propres pêcheurs sous l’égide de AGIR et ses partenaires nationaux et internationaux en collaboration avec les administrations centrales et les services extérieurs régionaux.

Une nouvelle phase de pérennisation du projet initial à travers un nouveau budget important, permettra effectivement la réalisation et l’exécution de la stratégie de développement socio économique des coopératives et associations des pêcheurs , Elle concrétisera l’engagement effectif et la volonté d’agir ensemble pour optimaliser une exploitation rationnelle des ressources halieutiques sur une base durable par la mise en œuvre et la gestion/évaluation des actions en cours de réalisation,

A travers ce projet il a été construit un réseau de 11 associations et 10 coopératives de pêche artisanale à travers un programme d’échange des expériences innovateur.

Ce rapport va décrire commet ce projet APP a permis de s’étendre au-delà de sa zone d’action initiale et de toucher la nouvelle AMP de jebha -oued Laou dans laquelle l’Association AGIR a contribué à la sensibilisation et la participation de pas moins de 600 pêcheurs artisans, ce qui a permis la démultiplication et la systématisation de cette démarche à travers le projet APP pour contribuer à générer un processus d’exploitation optimale et équitable des ressources halieutiques au sein de toute la côte Méditerranéenne marocaine.

Que ce projet a servit grâce à son approche écosystémique à l’intégration des efforts fournis par le HCEFLCD et la DPM et de l’ODeCo afin de permettre une mise en œuvre coordonnée du plan de gestion intégré de la Zone Marine du Parc National d’Al-Hoceima « ZMPNAH » ; que ses activités serviront aussi à porter des solutions pratiques issues des apports des différents partenaires particulièrement de la part des professionnels du secteur de la pêche artisanale.

Voir Rapport global Rapport final projet AGIR_ APP

 

AGIR POUR LA MISE EN ŒUVRE PARTICIPATIVE DES BONNES PRATIQUES AU SEIN DES AIRES MARINES PROTEGEES A DES FINS DE PECHE DANS LA MEDITERRANNEE

février 13, 2016 Commentaires fermés

Les défis lancés à travers les Objectifs d’Aichi, comme Plan stratégique pour la diversité biologique 2011-2020 ont été mis à rude épreuve, notamment en s’engageant à la sauvegarde de la biodiversité de 10% des zones marines et côtières.

Les aires marines protégées constituent un outil important pour être à ce rendez-vous, il n’en demeure pas moins que la mise en œuvre de celles-ci constitue un vrai chalenge pour les gestionnaires, spécialement dans les pays du Sud.

Pourtant des résultats prometteurs sont en train de naitre, en matière de gestion communautaires des AMP, où l’implication des acteurs communautaires locaux dès le départ et à part entière dans un processus de recherche et de planification participative, où pêcheurs et acteurs institutionnel, s’échange selon une approche du bas vers le haut pour rompre les aspects de gestion sectorielles, qui ont conduit dans de nombreux cas à des AMP sur papier,

A travers les programmes de formation multidisciplinaire, AGIR a pu former des centaines de pêcheurs artisans, capable d’avoir une autonomie de gestion des AMP à des fins de pêches ,les ressources marines sont valorisée, conservée, restaurée et utilisée avec sagesse, en assurant le maintien des services fournis par les écosystèmes, en maintenant leur écosystème en bonne santé et en procurant des avantages essentiels à toute la communauté locale . Convaincus des similitudes contextuelles, et sous la demande de plusieurs de nos partenaires au niveau des pays du Sud, Algérie , Tunisie , Lybie , Egypte et Liban , nous sommes en train d’élargir notre intervention afin de partager notre expérience pour une meilleure mise en œuvres des AMP à des fins de pêche dans le Sud méditerranéen .

Nibani Houssine Président de AGIR

GUIDE DE BONNES PRATIQUES _AMP

AGIR Participe aux Journées de la Gestion intégrée des zones côtières : un projet européen présentant de nouveaux outils stratégiques lors de sa conférence de clôture

décembre 3, 2015 Commentaires fermés

AGIR Participe aux Journées de la Gestion intégrée des zones côtières : un projet européen présentant de nouveaux outils stratégiques lors de sa conférence de clôture

Le projet MARE NOSTRUM, financé par l’UE dans le cadre du programme IEVP CT Bassin Maritime Méditerranée, tiendra sa conférence de clôture à Valence, en Espagne, du 24 au 26 novembre 2015. A cette occasion, des outils stratégiques développés par le projet pour une règlementation et gestion améliorées du littoral seront présentés à un public international composé de décideurs, de chercheurs et de représentants de la société civile.

 2015-11-25 19.21.55
Sur la base des résultats du projet, les participants à la conférence analyseront le processus de mise en œuvre du Protocole de la Convention de Barcelone relatif à la Gestion intégrée des zones côtières (GIZC) de la Méditerranée, exploreront le potentiel d’amélioration et proposeront une relecture de la formulation du protocole grâce aux contributions des partenaires grecs, jordaniens, maltais et espagnols de MARE NOSTRUM.
Le projet MAREMarNostrum NOSTRUM, qui rassemble 11 centres de recherche, municipalités, associations environnementales provenant de Malte, Grèce, Israël, Jordanie et Espagne, entend faciliter la coopération institutionnelle entre les différentes autorités nationales, régionales et locales afin de renforcer la mise en place du protocole sur la gestion intégrée des zones côtières. Le projet est coordonné par Technion – Institut Israélien de Technologie – et conduira à une meilleure préservation des zones côtières.
Le programme IEVP CT Bassin Maritime Méditerranée 2007-2013 est un programme multilatéral de coopération transfrontalière cofinancé par l’Union européenne au titre de l’Instrument européen de voisinage et de partenariat (IEVP). Il vise à renforcer la coopération entre l’UE et des pays partenaires de la région situés le long des rives de la mer Méditerranée. (EU Neighbourhood Info)
Pour en savoir plus
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 391 autres abonnés