Expedition Med 2014

Communiqué de Presse

Récolte du Plancton et du Microplastique dans plus de 50 point au niveau de la Mediterrannée Marociane qui seront par la suite analysées par les experts marocains de l’INRH

 

L’Association Marocaine AGIR cordonne l’Expédition MED 2014,au niveau de la Méditerranée Marocaine:

 

Le Laboratoire Citoyen des sciences participatives auquel contribue  l’Association AGIR en partenariat avec les Instituts scientifiques INRH, Universités nationales et internationales , étudiants , pêcheurs et volontaires , a en effet démontré son efficacité à travers les résultats obtenus grâce aux Opérations Delphis 2009 et 2010 , ou plus d’un millier de Km2 a été prospecté , ce qui avait permis d’étudier un grand nombre d’espèces allant du plancton microscopique aux grands mammifères marins .

 

L’Association AGIR cordonne L’opération scientifique marine Expédition MED 2014, qui va comporter plus de 50 points d’échantillonnage couvrant environ 150 km du littoral méditerranéen Marocain , A partir du port de Tanger , M’Diq , Al Hoceima et Nador , elle va  en outre considérer une nouvelle composante, les déchets plastiques.

AGIR se joint à L’Expédition MED qui est la première ONG Française ayant initié un programme de recherche scientifique et citoyen sur la pollution par les déchets plastiques en Méditerranée. Depuis 2009, ses expéditions ont permis de révéler la présence de cette pollution invisible par une première estimation de 250 milliards de microplastiques flottant sur l’ensemble de la Méditerranée.

Plusieurs laboratoires universitaires Français et Européens collaborent à ce programme, au niveau de la Méditerranée auquel se joint l’Institut National de Recherches Halieutique.L’objectif de cette opération pour AGIR ; est de mettre en place un réseau marocain méditerranéen impliqué, formé et équipé, capable de fournir des données régulières pour un suivi temporel de cette pollution. Il s’agira également d’associer et d’impliquer les populations du littoral et de les sensibiliser aux enjeux de la préservation de la Méditerranée en les faisant participer concrètement à des actions de terrain.

 

A Al Hoceima aura lieu Le 31 Juillet 2014 une conférence de presse qui a pour but d’approcher et d’initier une gouvernance plus collaborative et citoyenne de nos ressources marines, vis à vis de l’un des principaux dangers qui pèsent aujourd’hui sur cette mer : les microplastiques.

Pour atteindre cet objectif on compte sur la présence de plusieurs responsables de l’administration publique, parmi eux, les représentants de la Wilaya , de la Région de Taza Al Hoceima Taounate et Guercif , des Communes urbaine et rurales, du groupement inter-communale Nekkor Ghis , de la DPM ,l’ONP ,du HCEFLCD , du SEEE,et de l’APDN ; en plus des professionnels de la Pêche ,et des représentants de la Société Civiles ainsi que les Mass media.

 

En effet Il a été prouvé scientifiquement (université San Diego USA) que ces déchets microscopiques issus de la fragmentation des emballages et autres déchets sont des concentrateurs de polluants qui deviennent également des substrats de prolifération microbienne ; gorgés des polluants, ces microplastiques sont ingérés par le plancton, les poissons, les oiseaux marins avec à terme des risques d’impact sur notre chaîne alimentaire, et sont également à l’origine de l’apparition d’espèces invasives qui mettent en péril la biodiversité marine.

Ces constats préoccupants nous poussent aujourd’hui à mener des recherches participatives impliquant divers partenaires scientifiques nationaux internationaux ainsi que les responsables étatiques dans un programme unique , pour mieux comprendre cette pollution et prendre toute la mesure des dangers qu’elle recèle afin de trouver des solutions pour limiter voir prévenir cette catastrophe écologique en Méditerranée Marocaine .

Les risques sont bien réels et il est urgent d’agir.

 

 

%d blogueurs aiment cette page :