Pêche Responsable

Introduction

 

Les 1eres Journées de Pêche Responsable du 25 au 27 juin 2009 à Al-Hoceima ont été organisées  par l’Association AGIR de Gestion Intégrée des Ressources etla Fondation IPADE, Institut de Promotion et Appui au Développement , dans le cadre du projet PARGO “Amélioration des capacités et augmentation des revenus des pêcheurs artisanaux d’Oulad Amghar et du Parc National d’Al Hoceima à travers la création d’une coopérative, l’amélioration de la commercialisation des produits de la pêche et l’exploitation durable des ressources marines” financé par l’Agence Espagnole de Coopération Internationale pour le Développement, AECID.

 

Le projet visant l’augmentation des revenus des pêcheurs à travers une utilisation responsable des ressources halieutiques et la durabilité environnementale de la zone, ces journées préconiseront les échanges des opinions des différents  parties prenantes, le partage de la connaissance à travers les différents présentations et la recherche participative des solutions par le biais des groupes de travaux se basant sur la démarche participative préconisée par la feuille de route accompagnante « annexe 1 ».

 

Participation

Les deux journées se sont déroulées à travers des présentations; des ateliers, et un dernier jour de visite sur le terrain « voir annexe 3 » . Ce séminaire a connu pas moins d’une quarantaine de personnes: à profil très varié et à la fois très représentatif , les pêcheurs majoritairement artisanaux ,  représentant une quinzaine de coopératives et associations de pêche artisanaux de tout le littoral de la méditerranée marocaine. D’autre part l’Administration, était bien représentée par de hauts cadres du Département de Pêche Maritime, Direction de Formation Maritime et Promotion Socio-profesionelle, Délégations de pêche régionaux Institut scientifiques de Recherche halieutique  et experts des organisations internationales liés au domaine maritime et de la pêche (Union Internationale pour la Conservation de la Nature, IUCN, et Fondation Lonxanet), journalistes locaux et nationaux « voir articles de pesse annexe 4 »; élèves des clubs environnementaux, voir liste des participants ci jointe « annexe 2 ».

Objectif des Journées

 

1- Diagnostic participatif parmi les parties prenantes pour élaborer les recommandations et les actions visant à l’amélioration  des  conditions de vie des pêcheurs artisanaux du littoral méditerranéen marocaine à travers l’appui à une gestion durable des ressources marines.

 

2- Chercher un consensus parmi les participants chacun dans ses propres compétences pour proposer les moyens visant le renforcement des capacités, ainsi que l’amélioration de l’organisation associative en créant un réseau propre de commercialisation de produits de pêche en respectant un usage durable des ressources marines.

 

3- Renforcer les interfaces utiles entre les divers acteurs centraux, locaux, au profit de la cogestion durable des ressources par la communauté des pêcheurs artisanaux au sein de la Méditerranée.

Conclusions


Si on se base sur les conclusions de chaque intervenant lors des deux journées on remarquera une concordance parfaite entre ces mêmes conclusions et les recommandations correspondantes par rapport à chaque thématique de la première journée, ces recommandations issues des groupes thématiques ont constitué un vrai chalenge pour leur mise en application.

Ainsi s’avère l’importance de l’atelier de la deuxième journée dont les groupes thématiques ont été contraints à formuler des actions concrètes et pratiques, en convergence avec les conclusions des présentations et des recommandations antérieures respectives aux alternatives  thématiques élaborées. En effet ceci a largement contribué à la mise en évidence des nécessités et des différentes aspirations des communautés des pêcheurs, concordant avec les avis des experts.

 

 

Aussi, ces journées ont-ils largement contribué à raccourcir les distances d’ordre didactique  du haut « politique nationale du secteur de la pêche » et  celui fonctionnel du bas « vie quotidienne des pêcheurs », ils ont donc constitué un vrai laboratoire de formulation d’une stratégie basée sur la vision réelle des propres pêcheurs qui pour une fois, ont eu la chance  de travailler en concertation selon une approche systémique profitant du brassage émanant de l’expertise des propres pêcheurs , cadres locaux, nationaux et internationaux chacun dans ses propres compétences.

On notera le point de vue du Ministère de la pêche sur le grand besoin d’instauration d’une stratégie qui prendra en charge la structuration du secteur de la pêche au niveau de la restructuration de la flotte, et celle du circuit de commercialisation, jusqu’à la consommation des produits de la pêche. Une meilleure cohérence au niveau de control pour une gestion plus adéquate entre les contraintes économiques et écologiques.

IPADE et AGIR visent la rénovation du secteur de pêche artisanale spécialement au niveaux de la commercialisation du produits de pêche à travers le renforcement du tissu associatif en complémentarité avec l’effort effectué par l’état au niveaux des infrastructures portuaires.

Un tel processus ne peut se réaliser que grâce à la coopération étroite entre les différentes parties prenantes , notamment les organisateurs de cet atelier AGIR et IPADE qui sont d’autant plus convaincus de l’utilité de leurs efforts assidus en terme de sensibilisation, de participation, de formation à travers des actions et projets innovants basées sur les recommandations et les actions des propres pêcheurs artisanaux , leur permettant ainsi d’acquérir les instruments appropriés à la co-gestion des ressources, au fur et à mesure qu’ils s’approprieront des démarches concrètesvisant l’autopromotion et la valorisation du secteur de la pêche artisanale en tant que vrai moteur du développement équilibré local au sein de la Méditerranée marocaine.

 

Rapport complet

%d blogueurs aiment cette page :