Accueil > Uncategorized > AGIR partage son point de vue au Med COP : Besoin d’une Stratégie d’adaptation face au CC, en vue d’une gestion durable du littoral

AGIR partage son point de vue au Med COP : Besoin d’une Stratégie d’adaptation face au CC, en vue d’une gestion durable du littoral

juillet 21, 2016

Tanger Med COP Movenpick , le 18 /07/2016  Side Event du Ministère de l’Environnement sous le Thème  : « Gestion durable du littoral et la lutte contre les changements climatiques »

MedCOP Nibani

Mr. NIBANI Houssine : Président de l’association AGIR a contribué a partagé le point de vue de AGIR intitulé  « Besoin d’une Stratégie d’adaptation face au CC, en vue d’une gestion durable du littoral »                                                                                                               Selon ce dernier le Maroc devrait s’inscrire rapidement dans une vraie stratégie d’adaptation, pour aboutir à la réduction des facteurs déclenchant les menaces qui pèsent sur nos écosystèmes côtiers et marins. En effet le littoral du Maroc long de 3500 Km, est très convoité d’une part, par la littoralisation issue d’un urbanisme et d’un tourisme non durable, d’autre part, le futur des richesses halieutiques de ses écosystèmes côtiers et marins est sous la menace de la pression croissante des activités de pêche non durable.

Notre littoral est d’autant plus fragilisé face aux impacts des changements climatiques qui le guettent par l’absence des lois d’application concernant le littoral, et ce au risque de perdre la résilience de nos écosystèmes côtiers marins .

Face à ces aléas, le Maroc se doit d’abord de commencer à appliquer une vraie stratégie d’adaptation de réponse en essayant d’opérationaliser l’application des lois existantes, d’autre part il doit œuvrer dans une stratégie d’adaptation préventive, cette dernière elle aura pour objectif, d’augmenter la résilience des écosystèmes côtières marins à travers la sortie rapide des lois d’application permettant la mise en œuvre et la création de plus d’AMPs à des fins de pêche ; à titre d’exemple le renforcement des coopératives de pêche artisanale à travers le renforcement de leurs capacités pour une cogestion des pêches.

A cet égard l’association AGIR a pu travailler avec plusieurs partenaires touchant plus de 2000 pêcheurs artisans pour renforcer leurs résilience, en se basant sur des programmes d’appui selon une approche de gestion intégrées des pêches via un processus de planification ascendant. A cet égard on a pu aboutir à des résultats concerts sur le plan législatif et changement des politiques tel la proposition de redéfinition du Zonage du Parc National d’AL Hoceima, ou sur l’aspect socio-économique par l’appui à la commercialisation et l’augmentation des captures ,tout en gardant le même effort de pêche en harmonie avec le respect écologique .

%d blogueurs aiment cette page :