Accueil > Uncategorized > ODYSSEA tient son assemblée générale à Tanger, Maroc, parallèlement il se prépare au déploiement d’un nouveau planeur sous-marin dans la baie d’Al-Hoceima.

ODYSSEA tient son assemblée générale à Tanger, Maroc, parallèlement il se prépare au déploiement d’un nouveau planeur sous-marin dans la baie d’Al-Hoceima.

octobre 29, 2019

TANGER, Maroc, Oct. 29, 2019  Houssine Nibani, Président de l’Association pour la gestion intégrée des ressources (AGIR) ouvre la quatrième Assemblée générale du projet ODYSSEA financé par l’UE, qui s’est réunie pour discuter de l’état actuel du projet et décider des prochaines étapes pour le transformer en entité opérationnelle.

nibani odyssea.png

— Le projet ODYSSEA financé par l’UE tiendra sa troisième assemblée générale du 29 au 31 octobre 2019 à Tanger a marqué le lancement du premier observatoire maritime d’Afrique du Nord pleinement opérationnel dans le Parc national d’Al-Hoceima au Maroc ; et se prépare à s’étendre sur toute la Méditerrannée pour probablement offrir des services très important en matière d’économie bleue  au secteur publique et privé Marocain

ODYSSEA est à un stade avancé de développement, d’exploitation et de démonstration d’une plate-forme interopérable et rentable qui intègre pleinement les réseaux de systèmes d’observation et de prévision à travers le bassin méditerranéen, couvrant à la fois la haute mer et la zone côtière.

20191029_092401

De nouveaux systèmes d’instrumentation ODYSSEA ont été construits et la première mission de planeurs dans la tranchée de la mer Égée du Nord, en Grèce, a été achevée, la collecte des données environnementales de la surface à 750 m de profondeur. Une autre mission sera lancée à son observatoire marocain à Al-Hoceima, géré par l’Association pour la gestion intégrée des ressources (AGIR), partenaire du projet, et qui s’ouvre à d’autres partenaires institutionnel publique et privé.

Développé par ALSEAMAR, partenaire d’ODYSSEA, le planeur sous-marin SeaExplorer est une puissante plate-forme de détection autonome conçue pour collecter des données sur la colonne d’eau avec une large couverture spatio-temporelle

Les deux planeurs développés dans le cadre du projet ODYSSEA transportent trois ensembles de charges utiles de capteurs de pointe, conçus pour optimiser la capacité de surveillance des réseaux des observatoires.

nibani bateau glider

Le lancement des deux planeurs permettra à ODYSSEA de fournir des informations sans précédent en provenance du sud de la Méditerranée et de développer à terme des services utiles pour les collectivités locales et le secteur de l’économie bleue.

Le planeur, déployé au Maroc, sera utilisé pour documenter et cartographier les populations de mammifères marins, l’écho sonar ping, le trafic maritime, la santé et les conditions des habitats marins, le bruit humain, et réaliser des études de base en ingénierie de protection de l’environnement (EPE).

« Nous sommes très heureux d’accueillir cette réunion, car le premier observatoire d’Afrique du Nord est en train de devenir pleinement opérationnel et de recueillir des données sur place à partir de la plate-forme ODYSSEA « , a déclaré Houssine Nibani, président de l’AGIR. « La plate-forme nous permettra de combler le fossé entre la rive nord et la rive sud de la Méditerranée. »

« Le fait qu’ODYSSEA ait choisi de se réunir à Tanger illustre le partenariat entre le Nord et le Sud qui s’unissent autour de la Méditerranée « , a déclaré le Professeur Georgios Sylaios, qui coordonne ODYSSEA.

ODYSSEA Plateform

« L’événement est d’une grande importance pour le projet car il nous permettra d’intégrer les différentes composantes du projet dans une plate-forme opérationnelle qui sera bientôt proposée aux utilisateurs finaux. Cela inclut la synchronisation de nos modèles, capteurs, algorithmes et le back-end de la plate-forme avec une plate-forme opérationnelle qui offrira toutes les données marines et océanographiques. »

A propos d’ODYSSEA

ODYSSEA est un projet financé par l’UE qui cible les données marines méditerranéennes, les rendant facilement accessibles et opérationnelles pour de multiples utilisateurs finaux.

Le projet, qui a reçu un financement dans le cadre du programme de recherche et d’innovation Horizon 2020, vise à développer, exploiter et démontrer une plate-forme interopérable et rentable qui intègre pleinement les réseaux de systèmes d’observation et de prévision dans le bassin méditerranéen.

La plate-forme recueillera des données à partir des nombreuses bases de données gérées par les agences, les autorités publiques et les institutions des pays méditerranéens membres et non membres de l’UE, en intégrant les installations et réseaux existants d’observation de la Terre en mer Méditerranée.

%d blogueurs aiment cette page :