Accueil > Uncategorized > 2ème suivi de la reproduction de la population de Balbuzard !

2ème suivi de la reproduction de la population de Balbuzard !

juillet 11, 2013

 

2ème suivi de la reproduction de la population de

Balbuzard !

Mis à jour : il y a environ un mois · Pris à Al Hoceima, Maroc
Un atelier de travail suivi d’une mission de terrain du 23 au 30 mai visait à évaluer la taille de la population reproductrice de Balbuzard pêcheur du Parc National d’Al Hoceima. Flavio Monti, qui réalise une thèse sur les stratégies de déplacement des populations méditerranéennes de l’espèce (sous la direction d’Olivier Duriez, CEFE-CNRS) ainsi que les agents du Haut Commissariat, du Conservatoire du littoral, le personnel de l’Association locale AGIR et quelques pêcheurs artisanaux des ports d’Al Hoceima et de Cala Iris ont participé et mis à disposition des moyens logistiques pour que cette mission se déroule dans les meilleures conditions. Des prospections terrestres et par la mer ont été réalisées pour finalement contrôler plus d’une vingtaine de couples historiques. Parmi eux seulement 10 couples sont présents sur des nids et entre 6 à 8 d’entre eux sont cette année en reproduction. C’est légèrement plus que l’année dernière, mais parler d’une augmentation de la population est un pas que Flavio Monti ne veut pas franchir. L’effort de prospection ayant été particulièrement important cette année, il se peut que quelques couples n’aient pas été localisés en 2012. Il est important de rappeler que la population est en forte régression depuis 10ans, période à laquelle l’effort de prospection était équivalent. Cette mission a été aussi l’occasion d’identifier et de quantifier les menaces présentes localement sur cette espèce particulièrement sensible au dérangement. Des échantillons de sang et de plume ont aussi été collectés, afin de mettre en évidence les liens génétiques et de mieux comprendre les déplacements entre les différentes populations méditerranéennes. Le rapport de mission sera bientôt disponible sur notre site internet et un article de la revue Ostrich paraitra aussi très prochainement. Une affaire à suivre !
%d blogueurs aiment cette page :